halte à la pollution lumineuse

Pourquoi maintenant s’inquiéter de cette pollution ?

En cette période frisquette de février, les média nous enjoignent de limiter notre consommation d’électricité pour cause de risque de coupure généralisée (et tout spécialement en Bretagne décrite comme une péninsule électrique).

Or en Bretagne comme partout, on constate en circulant la nuit que cette nécessaire utilisation économe de l’électricité ne concerne pas certains acteurs. Outre une multitude d’éclairages inutiles, on est atterré de voir des publicités « énergivores », des enseignes lumineuse éclairées toute la nuit (alors que l’établissement est fermé). D’où cette pollution lumineuse qui empêche des passionnés d’observer les étoiles, mais qui ont également un impact sur la faune, la flore et nous prive de la nuit qui fait partie de notre paysage.

Article publié dans Ouest France  OF Lun 13 02 2017

Les commentaires sont fermés.